Étiquette du projet : spituk

Ladakh – Trek from Spituk to Rumbak

Basculer vers la version française

Traveling to India without going to Ladakh would have been a pity given all the good feedback regarding this region well known for its treks.

As we only got 2 weeks for our trip in India, we were looking for a « small » trek allowing us to discover the area and going on an adventure for a few days. Expats living in India recommended us Dreamland agency, so, that’s what we did.

First of all, remotely, the agency has been very reactive and answered quickly all of my questions (by the way, the website is full of practical information). About ten different treks are available through Dreamland according to your level and the time you got (from 4 days to 2 weeks).

We chose the smallest trek available, the one going from Spituk to Matho within 4 days through Rumbak valley. It includes trekking in the valley then on the mountain with a guide, a « cook » and a « poney-man », walking through a pass (height : 4800m) and of course nights in a tent into the wild, let’s go !

DAY 1 – From Spituk to Zingchen, Adaptation, max. height : 3360m

In the morning, all the team came to get us in front of our guesthouse (booked by the agency) with a small van. We headed for Spituk, 30 minutes away from Leh. There, we met the guide and the cook who would be with us during the 4 next days. On the way, our guide asked us if we wanted to begin with an adaptation journey. We made the « mistake » of saying yes, which led us to an extra hour on a road with a few diversity of landscapes :

Adaptation

Fortunately, landscapes began to change at the entrance of Hemis National Park where we kept up walking in the valley and had our lunch (supplied by Dreamland) in the local restaurant !

Everything!

Then, we followed the river until our first stop, Zingchen camp, where we found our tent ready! Luckily, we knew a typical trekking day was begining early in the morning and therefore ending quite early in the afternoon. An advice : make sure you bring something to fill your evening (ball, games, movies, …). You never know but you could end up alone in the camp as it happened to us one night !

Our blue tent and other « trekkers »

DAY 2 – Rumbak Valley, max. height : 4200m

The next day, after the wake-up tea and the hot water bucket to clean ourselves up, we met our « poney-man » and his 7 mules which would carry our bags, tents and all the equipment for the cooking. This second day was wonderful, we left the dry area of Ladakh to follow the valley shaped by the river. Ascent really began and landscape became mountainous. After a few hours walking, we reached Rumbak, a small village isolated at 4000m height where about forty people are living all the year. It felt like a village straight from a Tibetan landscape.

Rumbak

After a few photos and a lunch (a potato, an egg, chocolate and a juice), we set off again for the camp located at 4200m height where we could see the Stok La pass, 600 meters higher.

DAY 3 – Towards Stok La… or not

After a hard night without sleeping because of altitude sickness and our chinese neighbours, totally direspectful towards us or even the nature (cigarets and cans droped anywhere, constant talking in spite of our intervention), we felt it will be difficult to trek the 6 hours left. We discussed it with the guide who decided it would be better for us to come back slowly to the first camp. Even if if we were disapointed, the guide reassured us by telling us the landscape would have been the same on the other side of the mountain.

Landscape on the way back

In the end, we were thrilled. In fact, we had this relaxed third day of trekking to come down to Zinchen, which gave us time to enjoy landcapes and our last night in a tent. On the way back, we spoke with our guide about our will to visit Bouddhist temples from Ladakh and were happily surprised when he suggested we could visit those temples with him the next day as we had a day left with Dreamland. Thanks to him, we had a wondeful last day in Ladakh !

DAY 4 – Ladkh, Bouddhist land

Our guide let the agency knows about our last day, a car was ready the next morning to take us back to Leh and after a quick stop, Dreamland found us a taxi (paid by the agency) to get us to the temples but this is an other story that you can find here : Ladakh, Terre Bouddhiste

Ladakh – Trek de Spituk à Rumbak

Switch to English Version

Un voyage en Inde sans un détour par le Ladakh aurait été bien dommage étant donné le nombre de retours positifs reçus concernant cette région bien connue des randonneurs et autres « trekkeurs ».

Notre voyage en Inde ne durant que 2 semaines, nous avons cherché à réaliser un « petit » trek qui nous permette de découvrir la région et de partir à l’aventure pendant quelques jours. Des expats français vivant en Inde et ayant réalisé un trek d’une dizaine de jours nous ont conseillé l’agence Dreamland, c’est donc vers eux que nous nous sommes dirigés.

Premièrement, à distance, l’agence était très réactive et a pu répondre très vite à mes différentes questions (le site contient déjà pas mal d’infos pratiques utiles). Une dizaine de différents treks sont disponibles via cette agence donc en fonction du temps que vous disposez, il y en a pour tous les goûts, durées (de 4 jours à plus de 2 semaines) et niveaux.

Nous avons opté pour le plus petit trek disponible, celui allant de Spituk à Matho en 4 jours et passant par la vallée de Rumbak, au programme, randonnée dans la vallée puis en montagne, passage d’un col à 4800 mètres d’altitude, nuits en tente au milieu de la nature, le tout accompagné d’un guide, d’un « cook » et d’un « poney man », c’est parti!

JOUR 1 – De Spituk à Zingchen, Adaptation, altitude max : 3360m

Toute l’équipe du trek vient nous récupérer dans notre guesthouse (réservée par l’agence) avec une petite camionnette au matin, direction Spituk à 30min, rencontre avec le guide et le « cook » qui nous accompagneront ces 4 prochains jours. Sur le chemin, notre guide nous demande si l’on désire commencer par un trajet d’adaptation. Nous avons eu le « malheur » de dire oui, ce qui nous a conduit à une bonne heure et demie de randonnée sur route comme celle ci avec assez peu de diversité niveau paysage :

La route d’adapation

Heureusement, les paysages commencent ensuite à changer à l’entrée du parc national de Hemis, nous poursuivons dans la vallée et faisons notre pause déjeuner (fourni par Dreamland) dans le « restaurant » du coin!

Tout est disponible!

Nous suivons ensuite la rivière jusqu’à notre 1ère étape, le campement de Zingchen où nous retrouvons notre tente déjà montée! Nous avions été heureusement prévenu que les jours de trek commençaient tôt dans la matinée et donc se finissaient relativement tôt dans la journée (en début d’aprem) donc il est nécessaire de prévoir de quoi s’occuper si jamais vous êtes tout seul dans le campement comme ça nous est arrivé une nuit !

Notre tente bleue et d’autres « trekkeurs »

JOUR 2 – Vallée de Rumbak, altitude max : 4200m

Le lendemain, après le thé matinal et la bassine d’eau chaude pour se débarbouiller, nous découvrons notre « poney-man » et ses 7 braves bêtes qui porteront nos sacs, les tentes et tout le matériel du cook. Cette 2ème journée est assez magique, nous quittons le Ladakh aride et suivons la vallée, l’ascension débute réellement et la paysage se fait plus montagneux, tout en gardant pas mal de verdure à l’aide de la rivière que nous suivons jusqu’à Rumbak, petit village isolé à pratiquement 4000 mètres d’altitude et peuplé d’une quarantaine d’habitants, on croit ce village sorti d’un paysage tibétain.

Rumbak

Le temps de prendre quelques photos et de déjeuner (une patate, un œuf, du chocolat et un p’tit jus) et c’est reparti jusqu’à un camp situé à 4200 mètres d’altitude depuis lequel nous distinguons le col de Stok La, situé 600 mètres plus haut.

JOUR 3 – VERS STOK LA.. OU PAS

Après une nuit compliquée sans dormir plus de quelques heures à cause de l’altitude nous comprimant le crâne et grâce à nos voisins chinois du soir complètement irrespectueux de nous comme de la nature (cigarettes et canette de bières balancées, discussions incessantes malgré notre intervention et celle de notre guide), nous sentons qu’il sera compliqué de réaliser les 6h de trek les plus difficiles restantes. Nous en parlons alors au guide qui décide qu’il est préférable de redescendre doucement jusqu’au 1er campement, ce que nous faisons, un peu déçus mais rassurés par le guide de savoir que le paysage n’aurait pas été très différent de l’autre côté du col.

La descente promet de beaux paysages

Au final, nous avons été ravis de notre choix, en effet, nous avons eu droit à cette 3ème journée de trek plus tranquille pour redescendre jusqu’à Zingchen puis à notre dernière nuit en tente. En chemin, nous avons évoqué vouloir visiter les temples Bouddhistes de la région et nous avons été agréablement surpris par la proposition de notre guide de passer la 4ème journée à visiter ces derniers, ce qui nous a permis de passer un superbe dernier jour au Ladakh.

JOUR 4 – LADAKH, TERRE BOUDDHISTE

Notre guide ayant prévenu l’agence, une voiture était prête le matin pour nous ramener sur Leh, après un petit arrêt à l’agence, le temps de nous trouver un taxi (pris entièrement en charge par Dreamland), nous voilà partis sur la route des temples, j’ai consacré un article complet à ce sujet que vous pouvez retrouver ici : Ladakh, Terre Bouddhiste